Tout savoir sur l'histoire du cimetière Du Père-Lachaise

Le cimetière le plus connu de Paris se trouve dans le 20e arrondissement et porte le nom de l'ancien propriétaire, précurseur de Louis XIV et père de La Chaise. Vous avez le choix entre plusieurs cimetières, le plus prestigieux étant le Père Lachaise, si ce genre de tourisme un peu morbide vous intéresse. C'est le cimetière qui compte aujourd'hui le plus grand nombre de visiteurs annuels (des centaines de milliers de visiteurs).

Ses portes ont été ouvertes sur une colline le 21 mai 1804

Il y a environ 220 ans, le cimetière du Père Lachaise commençait son histoire. En effet, le 21 mai 1804, l'endroit a ouvert ses portes alors que Paris commençait à manquer de lieux pour enterrer ses morts. Un décret royal destiné à réglementer l'emplacement et l'aménagement des cimetières a conduit à sa création. Le cimetière du Père-Lachaise a ouvert ses portes sous la direction de l'architecte Alexandre-Théodore Brongniart sur l'une des collines situées en dehors de Paris, celle du Champ-l'Evêque. L'endroit tient son nom d'un ancien habitant de l'espace, François d'Aix de La Chaize, un confesseur jésuite du roi Louis XIV qui y a construit une séduction immédiatement por les Parisiens. Cette propriété date du XVIIIe siècle. Le mois suivant, les inhumations ont commencé au cimetière de l'Est parisien.

Le cimetière n'a pas réussi au commencement 

Le cimetière du Père Lachaise n'a pas immédiatement séduit les Parisiens les plus aisés malgré son immense jardin, ses nouvelles allées flamboyantes et ses arbres fraîchement plantés. De ce fait, en plus d'être situé à l'extérieur de Paris sur une colline, il était également proche d'un quartier désolé et impopulaire. L'endroit ne comptait que trente-quatre tombes en 1804. Moins de 2000 personnes s'y rassemblent dix ans plus tard, en 1815, malgré sa superficie de 17 hectares.

 Ce n'est qu'en 1817 que la popularité du cimetière commence à décliner à la suite d'un coup calculé orchestré par le maire de Paris. Son plan consiste à faire transférer au Père Lachaise les funérailles fictives de Molière, La Fontaine, Héloïse et Abélard, ainsi que celles de Molière et La Fontaine.

Père-Lachaise est reconnu comme le plus grand cimetière de Paris

Le cimetière du Père Lachaise connaît son premier agrandissement en 1824, grâce à cette popularité sans cesse croissante. Quatre autres personnes lui ont succédé avant 1850. La superficie a ainsi pu passer de 17 à environ 43 hectares aujourd'hui. Il s'agit du plus grand cimetière intra-muros de Paris, éclipsant le cimetière Montparnasse, qui ne couvre que quelques hectares, pour arriver en deuxième position. Il compte actuellement plus d'un million de défunts et 70.000 concessions funéraires.

Des célébrités qui attirent plus de 3,5 millions de touristes chaque année

Incontestablement le plus grand cimetière de Paris, le Cimetière du Père Lachaise est aussi celui qui reçoit le plus de visiteurs dans le monde. Il attire plus de 3,5 millions de visiteurs par an dans ses allées. En outre, il convient de noter que d'autres personnes célèbres y ont été enterrées au cours des derniers siècles, outre Molière et La Fontaine. 

La liste en elle-même est remarquablement longue, ce qui devrait piquer la curiosité des gens. La tombe de Jim Morrison, célèbre chanteur des Doors mort à l'âge de 27 ans en 1971, se trouve dans le cimetière et est sans doute l'une des plus visitées. Bien qu'elle soit aujourd'hui entourée de barrières, elle présentait autrefois un buste qui a disparu à la fin des années 1980.

Il abrite une biodiversité vivante

Le cimetière du Père Lachaise, s'il est la plus grande concentration de tombes parisiennes, est aussi un lieu de vie. La zone constitue en réalité le plus grand espace vert intra-muros de Paris avec ses 43 hectares. L'utilisation de produits phytosanitaires y est interdite depuis 2015 et l'espace compte au moins 4 000 arbres aux 80 essences différentes. Afin d'entretenir l'espace, les agents du parc travaillent tous les jours, 365 jours par an et 7 jours sur 7. 

Ainsi, ils peuvent regarder la nature se développer en toute tranquillité. La faune locale apprécie visiblement les efforts réalisés puisque le cimetière abrite plus d'une centaine d'espèces d'oiseaux différentes, ainsi que des chats, des chauves-souris, des hérissons, et quelques résidents moins attendus, comme une famille de renards qui a fait son apparition en 2020 lors de la première incarcération.